Comment l’Araignée a été punie de sa Malhonnêteté

Panthère
Panthère

Il était une fois un petit village perdu dans une grande forêt. Et dans cette forêt, vivait une panthère très rusée qui chaque nuit, venait dévorer les animaux domestiques des villageois. Le chef avait beau envoyer les meilleurs chasseurs poursuivre la bête féroce, nul ne parvenait seulement à l’approcher. Et, malgré les pièges tendus, malgré les soldats qui faisaient le guet, tous les matins, une chèvre, ou un mouton, ou une génisse avaient disparu, emportés par la panthère.

Le chef fait retentir le gong qui convoque tous les habitants du pays et lorsque tout le monde est rassemblé, il déclare: “Villageois, il faut nous débarrasser de cette bête féroce qui dévaste nos troupeaux! En tant que chef de la communauté et maître de la terre, je jure de donner la donner la moitie des richesses du village au chasseur assez fort pour la ruer et nous apporter sa peau comme preuve de sa prouesse.

Malgré cette promesse, aucun chasseur ne se présente car tous avaient tenté de poursuivre l’animal, mais nul n’était un génie invincible.

Kakou Ananze
Kakou Ananze

Mais Kakou Ananzè, l’Araignée, se trouve passer dans le village on lui raconte l’affaire et il va trouver le chef: “Dans sept jours à partir d’aujourd’hui, je t’apporterai la peau de ton ennemie”, déclare-t-il soigneusement.

Kakou Ananzè est très rusé, et grand inventeur  de fourberies; tout le monde sait cela. C’est pourquoi il quitte le village, prend le chemin de la forêt, armée de flèches et de sagaies. Mais au lieu de se lancer sur les traces de la panthère, il se rend dans une ville assez éloignée et, pendant la nuit, vole la peau de panthère qui décore la case du roi. Puis, il repart sans être vu.

Le matin du septième jour, Kakou Ananzè revient triomphalement trouver le chef qui a promis la moitie des richesses de la communauté et jette la peau de panthère à ses pieds. Les gens s’émerveillent de son habilité et de son courage.

J’ai suivi la bête féroce sept jours et sept nuits sans me lasser, déclare-t-il, d’une voix forte. Et au milieu de la septième nuit, je l’ai tuée ! Continue reading “Comment l’Araignée a été punie de sa Malhonnêteté”