“Le Mali en miettes. A qui le tour?” de Chems Eddine Chitour

Flag of Mali
Flag of Mali

J’ai trouvé cet article sur Cameroon Voice du Pr. Chems Eddine Chitour assez interessant. Depuis que les occidentaux se sont lançés a une reconquête du monde: Côte d’Ivoire, Libye, Syrie, et maintenant Mali… on se pose bien des questions. Les questions fondamentales demeurent: à qui le tour? Pourquoi cette politique de la gâchette facile? pourquoi acquérir ce gain si facile, pourquoi tant de paresse? Les Occidentaux devraient reconnaitre que leur systeme capitaliste a bel et bien été la faute de leur chute… et beaucoup de pays tels la France et les Etats-Unis devraient le reconnaître, et faire une réforme de leur système, règler leur dette, et non mettre le reste du monde à feu et à sang, et ensuite prétendre que la Chine est l’ennemi du monde. Franchement… c’est assez difficile de comprendre une intervention aérienne française au Mali, un pays du tiers-monde où les gens n’arrivent même pas à joindre les 2 bouts. C’est assez difficile d’accepter que des petits rebelles pourraient constituer une menace pour la France qui aurait même besoin du support militaire américain. Les attentats récents en Algérie contre des ressortissants américains semblent présenter l’Algérie comme le prochain pays sur la ligne de mire des sanguinaires français qui ont toujours rêvé de mettre l’Algérie à genoux en y commettant les plus grands genocides de l’histoire de l’humanité. Que le bon Dieu nous garde des paresseux, et des envieux! Ces derniers feraient mieux de se mettre au travail comme les Chinois!

========

Djenné
Map of Mali

Ça y est! Comme nous l’avons prédit dans un article précédent, l’Afghanisation du Mali est en marche! Pourquoi l’engouement des redresseurs de tort de l’Empire et de ses vassaux pour un pays qui, en théorie, est un désert au sens qu’il ne contient rien de comestible à moins que nous n’ayons pas toute l’information sur les réelles potentialités de ce pays voisin. […]

Curieusement, ces dernières semaines notamment avec les accords de Ansar Eddine et du Mnla à Alger, qui devaient ensuite être reçus par les responsables de la Cédéao pour une solution négociée, avaient fait miroiter une possible paix sans intervention militaire. Tout s’est précipité. Une résolution fut arrachée aux Nations unies le 20 décembre 2012, elle autorise une intervention en cas d’échec de la diplomatie. Cette diplomatie qui n’a pas eu à faire ses preuves puisque trois semaines après, la France intervenait pour stopper les mouvements se revendiquant d’un Islam fondamentaliste, sans accord du Conseil de sécurité. [surprenant comme ce scenario ressemble a celui de la Libye avec les Nations Unies qui sortent des resolutions suivies des frappes aériennes franco-americaines]. […]

L’intervention au Mali a été engagée après le forcing français pour l’adoption, le 20 décembre 2012, de la résolution 2085 par le Conseil de sécurité de l’ONU. Pour autant, aucune résolution de l’ONU n’autorise (ni n’interdit du reste) l’intervention française. […] Continue reading ““Le Mali en miettes. A qui le tour?” de Chems Eddine Chitour”